Chais d’oeuvre d’octobre 2017

Chais d’oeuvre d’octobre 2017

Chais d’oeuvre, n’est pas « seulement » une box. C’est un club. Car quand l’on s’abonne, on bénéficie d’un large panel d’avantages : l’accès à des Ventes Flash hebdomadaires, sélections exclusives de Manuel Peyrondet, accessibles depuis l’espace membre que l’on crée en s’abonnant; l’accès aux soirées de dégustation organisées dans l’atelier parisien de Chais d’Oeuvre ou dans des lieux prestigieux ( Dégustations exclusivement réservées aux membres ) et enfin un accès privilégié au cercle des vignerons.
Nous testons, pour le mois d’octobre, l’offre version originale, soit trois bouteilles. Une offre proposée au tarif de 79 euros.

Pour accompagner la sélection, il y a dans la box une fiche de bienvenue avec une recette au dos et un livret de 4 pages où les choix du prince de la sommellerie sont expliqués avec beaucoup d’humour.
En plus du livret des vidéos sont mises en lignes sur le site.  Manuel Peyrondet y donne des explications et des conseils de dégustation.

Le contenu de la box est glissé dans une belle boite cartonnée blanche aussi classe que son contenu. Les bouteilles y sont bien calées.

La box d’octobre contient :

  • Côtes de Duras Vieillefont – Domaine Mouthes Le Bihan – 2014 – Blanc
  • Seul en scène – Domaine François Villard – 2015 – Rouge
  • Bandol – Domaine Tempier – 2015 – Rouge

Côtes de Duras Vieillefont – Domaine Mouthes Le Bihan – 2014 – Blanc

Commençons par le blanc de la sélection. Ce vin des côtes de duras a été un coup de cœur de Manuel Peyrondet lors d’une dégustation à l’aveugle. Il parle d’ailleurs de ce vin comme l’un des meilleurs blancs dégusté cette année avec un rapport prix/plaisir imbattable.
Ce vin bio est en effet une belle découverte. C’est une très belle bouteille de gastronomie qui fait mouche quand on la sort à table. La couleur est bien dorée. A la dégustation, c’est fruité, les saveurs sont très équilibrées avec une belle acidité.
En tant qu’amatrice de vins blanc je suis conquise par ce vin naturel.

Seul en scène – Domaine François Villard – 2015 – Rouge

Ce rouge né sur le terroir Seyssuel, à quelques kilomètres des Côte-Rôtie est un énorme coup de cœur de Manuel Peyrondet. Pour nous aussi il faut l’avouer. Car malgré sa jeunesse, ce vin ( qui se déguste dès 2017 et avant 2027) est profond. Et quelle saveur veloutée en bouche ! C’est une belle syrah aux notes florales, suaves aussi. Tiré à seulement 4500 bouteilles, ce vin un petit ovni du Rhône Nord qui saura épater les invités.
Nous l’avons dégusté accompagné de petits toasts de tapenade et c’était un petit moment parfait.

Bandol – Domaine Tempier – 2015 – Rouge

L’équipe de Chais d’oeuvre conseille de boire cette bouteille de Bandol du Domaine Tempier entre 2018 et 2028 « parce que les Bandol de Tempier deviennent hallucinant après quelques années de de cave et sont parmi les meilleurs rapports prix/potentiel et garde/plaisir ». Nous allons donc respecter cette consigne avant de déguster ce vin que Manuel Peyrondet qualifie de « merveille ».
Je promets donc de l’ouvrir en 2025 pour les 10 ans de mon bonhomme pour déguster cette pépite.

Et vous ? Quelle note donnez-vous à Chais d’oeuvre ?

Rating: 5.0. From 3 votes.
Please wait...

Chais d’oeuvre

  • Club d’amateurs de vins
  • À partir de 49€

La Box du moment

La Box du moment

NUOO

  • Beauté Bio
  • À partir de 23€

Commentaires

Chais d’oeuvre

  • Club d’amateurs de vins
  • À partir de 49€